Votre stand a-t-il une odeur ?

Lime essence

Après le visuel, le gustatif et le sonore, il est temps de s’intéresser à l’odorat, à l’image olfactive d’une marque et d’un événement.  Depuis quelques années, le marketing olfactif se développe et gagne tout doucement le marché de l’événementiel. Il s’invite dans les showroom, pour le lancement événementiel d’un produit, dans des lieux publics, et sur les stands. 

Pourquoi faire appel au marketing olfactif ?

Une étude réalisée par l’Université de Rockefeller a révélé que l’être humain mémorise en premier les expériences odorantes pour 35% et retient pour 5% de ce qu’il voit, pour 2% de ce qu’il entend et pour 1% de ce qu’il touche. Les odeurs sont des passerelles vers nos émotions, notre mémoire, elles sont évocatrices de souvenirs. Autant de raisons pour stimuler les 40 millions de capteurs logés dans notre nez !

Le marketing olfactif donne une nouvelle dimension à une marque, à un événement.  Il offre de nouvelles pistes de différentiation et permet de communiquer autrement, de créer une ambiance, une atmosphère unique. Sur un événement, un stand, l’objectif premier est d’offrir un moment agréable aux visiteurs, de contribuer à son bien-être et de lui procurer un certain confort. Tout ceci, dans le but de créer une expérience positive, qui l’incitera à rester plus longtemps, à acheter et à revenir. En effet, selon certaines études, le parfum aurait une    influence positive sur l’acte d’achat.

 

Comment créer le parfum d’une marque ou d’un événement ?

C’est la question qui a été posée à Natarom,  société pionnière dans le domaine, dont la devise est «faire de l’air que l’on respire en chaque lieu le plus bel outil de différenciation et de bien-être ».

Ce parfum doit être le reflet de l’image de l’entreprise, de l’événement, de la marque. Pour composer ce nouveau jus, le créateur tiendra compte des valeurs de la marque, de son ADN, de ses couleurs, de son histoire, du profil de ses clients… Bref tout un art !

Harmonie : tout est dans le dosage !

Attention à bien utiliser ce parfum. Dans tous les cas, le confort et le bien-être sont à privilégier. La société Natarom recommande de ne pas    saturer l’atmosphère. « Une diffusion subtile est toujours plus agréable et confère une image plus raffinée ».

Le choix du mode de diffusion doit être adapté aux besoins des utilisateurs et des espaces à parfumer. C’est à vous maintenant de composer la touche finale de vos espaces de communication !

Pour en savoir plus : http://www.natarom.com/